Nos hennissements :

Vos marques au galop


Un slogan peut-il se déposer au titre de marque ?


Posté le 26 mars, par Frédéric Bernier dans Création de marques. 2 commentaires

Quick, Nous c'est le goûtOui tout à fait !

Pensez-vous pouvoir vendre des cafetières avec la dénomination « What else ? », des articles sportifs sous le nom commercial « A fond la forme » ou bien encore présenter votre restaurant avec une enseigne de type « Nous c’est le goût ! » ?

Il est souvent difficile pour les dirigeants d’appréhender les ficelles de la propriété intellectuelle pour créer et protéger leurs marques. Un slogan, une baseline, une accroche commerciale… sont souvent écartés comme marques potentielles. Et pourtant c’est une erreur ! En effet, si ces expressions permettent de distinguer facilement une entreprise, un produit, un service… elles peuvent être valorisées dans le portefeuille de marques de l’entreprise, de l’organisation. Bon nombre de grandes marques se prêtent à cet exercice de style créatif et juridique. A défaut d’être protégées par le droit d’auteur, ces dénominations méritent d’être déposées comme marques sur un territoire à définir, national, communautaire, international.

 

 

Célébrité et reconnaissance

Certains slogans publicitaires parmi les plus célèbres ont « marqué » nos mémoires pour longtemps (voire plusieurs décennies). Mais ont-ils tous permis aux marques associées de renforcer leur reconnaissance ? Est-il si évident de lier un slogan à sa marque soeur ou mère ?

Retrouverez-vous facilement à quels produits ou services sont associés ces slogans ?

« Passes le fun autour de toi »

« Coeur sportif »

« Le plaisir au cœur léger »

« Quand y’en a, on s’ennuie pas »

« Une bière d’homme »

« La plus chaude des boissons froides »

« C’est bon la honte »

« L’eau à l’état sauvage »

« La vie est une question de priorité »

« Pensé pour être bien »

etc…

Pas si simple ! Mais pourquoi ? Une astuce qui nous vient de loin : intégrer la marque « mère » dans la marque « slogan ».

C’est ce que nous enseigne la marque historique Dubonnet du groupe Pernod Ricard : « Dubo, Dubon, Dubonnet ».

Ainsi, voici quelques slogans qui ne feront aucun doute :

« Quand y’en a marre, y’a Malabar ! »

« Haribo, c’est beau la vie, pour les grands et les petits »

« Atoll : Les opticiens ! »

« Chez Casto, y’a tout ce qu’il faut »

« Carglass répare, carglass remplace »

« C’est fait par qui ? Par Picard »

« Du Leerdamer, ou je fais un malheur ! »

Enfin, les exceptions intemporelles, bravo aux créatifs, concepteurs rédacteurs et publicitaires !

« Parce que je le vaux bien »

« La perfection au masculin »

« Le juste prix »

« Il faudrait être fou pour dépenser plus ! »

« Le contrat de confiance »

« Beaucoup de fraicheur et seulement 2 calories »

 

 

Comme pour tout dépôt de marque, pensez à respecter les trois étapes essentielles.

1. Définir les produits et services pour lesquels vous souhaitez jouir d’un monopole pour votre slogan.

2. Vérifier bien sûr la disponibilité de votre slogan à l’identique et surtout par similarité en interrogeant notamment les bases des marques INPI (ou autre prestataire) ainsi que le RNCS (Registre National du Commerce et des Sociétés).

3. Demander l’enregistrement de votre slogan comme marque auprès d’un organisme officiel. L’INPI par exemple pour une protection sur le territoire français.

Plus d’informations sur le site www.inpi.fr

 

Allez donc faire un tour sur ce le « blog des slogans » animé avec pertinence et impertinence par ses auteurs :

http://www.leblogdesslogans.fr

et la très appréciable base de slogans http://www.souslelogo.com

payante mais fort utile pour les professionnels du naming.

 

Et vous, quels slogans vous ont marqué ?





2 réponses à “Un slogan peut-il se déposer au titre de marque ?”

  1. avatar Manuel Roche dit :

    Bonjour,
    En tant que conseil en propriété industrielle, je me permets un ajout d’importance au sujet de la possibilité de déposer des slogans à titre de marques. Vous exposez que « ces expressions permettent de distinguer facilement une entreprise, un produit, un service » mais justement, ce n’est pas toujours le cas et la jurisprudence française et communautaire est relativement abondante sur le sujet. Pour constituer une marque valable, le slogan doit être effectivement distinctif et, s’il est perçu comme un message purement commercial par exemple, il ne pourra pas devenir une marque.
    Au-delà des recherches que vous préconisez (et je vous rejoins sur ce point), il est donc fortement recommandé de prendre conseil auprès d’un professionnel spécialisé en droit des marques pour déterminer la capacité du slogan pressenti à devenir une marque et à être juridiquement défendable (car c’est bien là tout l’intérêt).
    Bien cordialement,
    M. Roche

  2. avatar Frédéric Bernier dit :

    Merci à vous M. Roche pour ce précieux commentaire. Auriez-vous quelques exemples de jurisprudence à nous exposer ?

Laisser un commentaire