Nos hennissements :

Vos marques au galop


Quelles sont les techniques de créativité pour chercher son nom ?


Posté le 22 février, par Frédéric Bernier dans Création de marques. Pas de commentaires

Les grandes marques naissent de réflexions collaboratives. Comment réussir à trouver une dénomination qui reflète la substantifique moelle des valeurs d »une entreprise ou le caractère innovant d »un produit ? Voici des techniques reconnues pour produire des solutions créatives.

 

_ Brainstorming

Souvent traduite comme « remue-méninges », cette méthode universelle a la particularité de ne pas censurer les participants. C »est la règle qui permet de faire des connexions avec l »inconscient. Ecarter les jugements permet de converger vers des associations d »idées inattendues mais pertinentes. C »était tout le concept du publicitaire Alex Osborn, concepteur du brainstorming, co-fondateur de l »agence BBDO.

Il est conseillé de ne pas dépasser quelques dizaines de minutes, puis de continuer vers d »autres techniques pour structurer les résultats du brainstorming et rebondir de façon plus cartésienne.

Une astuce à prendre pour optimiser cette tempête créative : organiser la séance de brainstorming en matinée et proposer aux participants de lire une synthèse du debrief marketing et des objectifs la veille au soir, avant le coucher. Cela s »avère souvent fructueux le lendemain matin, notre cerveau travaillant tout seul la nuit. La meilleure idée viendra peut-être avant la séance de brainstorming, au réveil, sous la douche, dans les transports en commun, ou bien encore en lisant un tweet sur le trajet !

Une séance doit avoir son animateur, même éphémère. Son rôle est de garantir le respect de la règle d »or : aucune critique négative, mais aussi de There are a lot of good ideas floating around out there from a straightforward detox drink to elaborate smoothies. relancer la machine dans le creux de la vague. Faire intervenir le client dans une ou plusieurs séances permet de l »impliquer encore plus dans sa problématique.

 

_ Mindmapping

Utilisez la matière générée par le brainstorming pour construire une carte heuristique. L »idée est de classer l »ensemble des mots, expressions, en les hiérarchisant, et les ordonnant par regroupement logique et thématique. Notre cerveau fonctionnant ainsi, il est d »autant plus facile à exploiter en groupe. Nous avons tous besoin d »associer des mots, des pensées pour cheminer vers des conclusions.

Tony Bouzan a conçu la méthode du mind mapping pour nous permettre de traduire sur papier ou écran la représentation de nos idées de façon organisée telle que notre cerceau fonctionne. La technique permet également de stimuler la créativité par un jeu d »associations d »idées ; des associations facilitées par la représentation visuelle de l »arborescence de mots.

Il existe des dizaines de logiciels pour formaliser cette étape incontournable d »organisation visuelle des idées. L »ergonomie, le design, les gabarits, les types de représentations, la connectivité avec votre suite bureautique, l »intégration d »une gestion de projet sont les critères principaux de comparaison. Par exemple : www.mindjet.com / www.mindmeister.com/fr / www.thinkbuzan.com/fr/

Mais les mots ne suffisent pas. Des études cognitives démontrent l »importance des dessins, illustrations et des couleurs dans le processus de créativité et de mémorisation. Tony Buzan a largement fait le lien étroit entre la mémoire et la représentation visuelle des idées via ses dizaines d »ouvrages. Il a également fondé les championnats internationaux de la mémoire et de la lecture rapide.

 

_ Champs lexicaux

Utilisé en poésie, le champ lexical est aussi un excellent outil linguistique pour trouver des associations de mots originales. Conceptualisé en linguistique au début du siècle dernier, le champ lexical permet de lister un maximum de noms, substantifs, adjectifs, adverbes, verbes, synonymes… qui se regroupent sur un même thème, une même idée, un même concept.

Utiliser les techniques de figures de style (par exemple la métaphore, l »assonance, l »oxymore ou la synecdoque) permet ensuite de créer des associations de mots intéressantes, et pourquoi pas arriver par des chemins inattendus à votre accroche commerciale, votre slogan ou votre baseline.

 

La créativité n »est pas forcément une histoire d »experts. C »est bien l »application de méthodes, de techniques et l »association de têtes bien faites, avec toujours du bon sens qui font éclore les plus beaux concepts. La matière grise ne demande qu »à être révélée !

 

Et vous, quelle est votre pratique, votre expérience ?





Laisser un commentaire