Nos hennissements :

Vos marques au galop


Les Lapins Crétins sortent de votre console !


Posté le 12 décembre, par Frédéric Bernier dans Partenariat entre marques. Pas de commentaires

Tout juste sortis de l’enfance (ils viennent de fêter leur 6ème anniversaire), les déjà célèbres Lapins Crétins vont pouvoir devenir de véritables compagnons pour des dizaines de milliers d’enfants qui ne les connaissaient jusqu’à présent que par l’intermédiaire de leur manette de jeu et écran interposés. Ubisoft, créateur de ces personnages dégentés et dores et déjà indissociables de leur expression faciale si particulière et de leur cri si caractéristique, s’est en effet associé avec la célèbre marque Meccano afin de donner vie à une partie de l’univers quelque peu malmené de ces créatures sorties de nulle part.


Du jeunisme rafraichissant

Une véritable cure de jouvence pour l’entreprise de jouets de construction plus que centenaire, née en 1901 en Angleterre sous le nom de « Mechanics Made Easy ». C’est en effet Meccano qui est à l’origine de ce rapprochement

des 2 marques et qui donne ainsi un souffle 100% français (Meccano est passé sous la bannière tricolore en 1979) à une industrie du jouet que l’on croyait partie sous d’autres cieux … Très peu nombreux sont cependant les jeux, tels Meccano qui peuvent se targuer d’une histoire aussi riche et longue. Le très célèbre Monopoly entre dans cette catégorie, accompagné des sempiternels jeux de l’oie, petits chevaux, et autres échecs et jeux de dames de nos mallettes d’enfance. L’univers de ces jeux ancestraux est d’ailleurs en pleine ébullition tout particulièrement en cette période de noël où beaucoup de choses se jouent pour leurs éditeurs.
Allier le physique et le virtuel

En effet cette année, la tendance en matière de jeux semble être de casino spiele marier le plaisir de manipuler de vrais objets nbso avec celui de se plonger dans des mondes virtuels et évocateurs liés à l’univers de ces objets tant aimés. C’est ainsi que Monopoly « s’électronise » et qu’un certain nombre de jeux de rôles voient leurs fées, dragons et autres chevaliers passer de leur unique statut de plomb à celui d’êtres presque de chair et de sang par écrans interposés. Les joueurs peuvent ainsi accéder à des niveaux de réalisme encore plus évocateurs de l’univers dans lequel les jeux leur propose de se plonger, tout en respectant leur ambiance quelque peu surannée , mais

à laquelle nombreux se sont cependant attachés.
Une association très complémentaire

C’est ainsi qu’Ubisoft, troisième éditeur de jeux vidéo au Monde, s’offre une nouvelle possibilité d’enrichir sa gamme de produits dérivés en parfaite cohérence avec le leitmotiv de ses personnages souvent « déboulonnés » qui consiste à détourner les objets du quotidien pour leur plus gros délire autant que pour le notre. Ces détournement les plus loufoques prendront une nouvelle dimension, encore plus proche de notre quotidien, grâce à ces petites pièces d’acier qui ont fait la renommée de Meccano et qui offriront à nos chers lapins un excellent moyen de sortir de leurs écrans et de faire encore plus corps avec petits et grands. Meccano lui, pourra ainsi à la fois rajeunir son image, prouver sa capacité à innover, et toucher un public plus large grâce au rayonnement planétaire d’Ubisoft.

Comme toute association de type Co-branding, nous avons donc là le résultat d’une véritable stratégie gagnant-gagnant, où des lapins pas si crétins que ça, à défaut d’être de chair et de sang, se sont dotés d’un moral d’acier, en attendant de peut-être passer un jour à l’état de rouille et d’os…





Laisser un commentaire